PROJET : Échiquier

Les échecs... Ce jeu de stratégie qui peut apporter la victoire tout comme... l'échec ! Tu l'as ? l'échec le jeu la défaite... !?

Bon ok, tout ça pour vous dire que c'est le nouveau projet en cours au sein de l'association des Makers de l'USMB. Le but est d'apprendre à maitriser l'impression 3D de manière ludique. Nous avons donc pensé à la conception d'un jeu d'échec (sans le plateau pour l’instant, juste les pièces).

Ce projet est réalisé par Kévin Le Déroff, membre du bureau de l'association. Un soutien expert est apporté par Loic Pettier sur l'impression 3D.

Un jeu d'échec comprend 16 pièces par joueur soit 32 pièces au total. N'étant pas expert de la conception 3D, j'ai récupéré les modèles des pièces sur le site cults3d.com.

En utilisant le logiciel Cura, spécialisé pour les impressions 3D, j'ai pu préparer mes pièces. Ce logiciel sert à importer des modèles 3D et à les transformer dans un fichier compréhensible par l'imprimante. Dans ce logiciel de nombreux paramètres existent afin de régler la taille du fil, la forme des structures... Pour débuter j'ai configuré mes pièces de la manière suivante: 20% d'Infill (remplissage de la pièce), 0.1mm de Layer Height (épaisseur de chaque hauteur de fil). Ces paramètres par défaut permettent l'obtention d'objet de moyenne qualité mais suffisante pour un premier jet. L'image ci dessous montre l'interface de cura avec mes deux pièces (dame et roi). Le menu en haut à droite sert à régler les paramètres évoqués.





Une fois les paramètres réglés, il faut générer le fichier de sortie avec le bouton en bas à droite (de .stl à .gcode). Et ensuite place à l'impression, 2h57 ici c'est plutôt raisonnable ! Une impression 3D est souvent longue, la machine conçoit étage par étage chaque couche de la pièce.

A l'association nous disposons de l'imprimante 3D Ultimaker 2+. A chaque impression je recalibre le plateau pour éviter des décalages. Ci-dessous les résultats des premières impressions que j'ai pu effectuer;








Les fous, cavaliers et tours étant au nombre de 2 par joueur j'ai lancé une impression des pièces en simultané comme c'est possible de le remarquer sur certaines photos. Il faut simplement penser à ne pas trop les rapprocher l'un de l'autre. Sur les pièces il est possible de remarquer les marques de déplacement de la buse, il y a des bouts de plastique qui dépasse mais un petit ponçage et c'est tout beau !


Dans Cura il est possible de demander l'ajout de structure autour des modèles afin de solidifier l'impression. C'est utilisé lorsque des partie peuvent être compliquées à réaliser ou qu'elles n'ont pas de support. Dans mon cas je n'en ai pas mis sur les cavaliers par exemple, c'est pour cela que l'on peut remarquer le bout du nez du cheval complètement raté ^^


Malgré quelques difficultés ces impressions m'ont permis de commencer à réaliser un jeu d'échec en impression 3D.


Vous pouvez passer nous voir à la salle de l'asso (bâtiment 6 salle 110 au dessus de la scolarité) pour admirer cette œuvre d'art (comment ça j'en fais trop ? :p)


Kévin L.D




Un nouvel espace pour concevoir

Membre du bureaux